Hypnopraticien, hypnothérapeute ou hypnologue ?

Alors qu’un hypnopraticien, un hypnothérapeute ou un hypnologue … Parmi ces noms de métiers, chacun a une connotation différente.  Au moment de rechercher un professionnel il est intéressant de comprendre ces sous-entendus qui reflètent ce que la personne offre et comment elle considère son futur client.

Petit tour d’horizon des différents noms…

De l'hypnopraticien à l'hypnotiseur, font-ils tous de l'accompagnement ?

Si le contexte est clair et que vous êtes sûr que la personne propose un accompagnement alors oui. Sinon, a  priori, l’hypnotiseur n’en propose pas.

Le plus souvent un hypnotiseur est artiste qui pratique une hypnose de spectacle ou l’hypnose de rue. Comme Messmer qui semble « prendre le contrôle » sur les spectateurs.  L’hypnose de rue peut prendre plusieurs formes et ressemble à l’hypnose de spectacle car elle est directive (comme ici, par exemple).

Quel est le but d’un hypnotiseur ? C’est de proposer un spectacle ! De vous surprendre, vous faire rêver ou vous faire croire en l’impossible, un peu comme un magicien. En pratique, dans un spectacle il peut y avoir des comédiens ou des spectateurs choisis pour leurs réactions. Impossible de savoir précisément… En comparaison, en séance d’hypnose tout le monde peut-être accompagné sauf pour certaines maladies ou handicapes précis. Il ne s’agit pas du même métier même si des états modifiés de conscience sont présents dans les deux cas.

En bref, le plus souvent un hypnotiseur désigne un professionnel du spectacle. Dans votre moteur de recherche, je vous conseille d’utiliser plutôt hypnopraticien, hypnothérapeute ou hypnologue pour trouver un spécialiste de l’accompagnement par l’hypnose.

Pourquoi tant de nom : hypnopraticien, praticien en hypnose, hypnothérapeute ou hypnologue ?

Ces termes peuvent tous faire référence à un accompagnement avec l’hypnose alors pourquoi y’en a t’il autant ?
C’est une question d’histoire !

L'hypnologue

Par le passée, le terme désignait un spécialiste de l’hypnose mais aujourd’hui il désigne (aussi) un médecin spécialiste du sommeil.

L’ambiguïté venant du fait que « Hypnos » est le dieu du sommeil en grecque ce qui a donnée son nom à une spécialité moderne de médecine : l’hypnologie… Alors que le terme d’hypnologue existait déjà mais n’était plus très utilisé. 

Le terme réapparaît dans certaines écoles d’hypnose comme à l’ARCHE. L’école propose d’ailleurs des séminaires gratuits d’hypnologies.
Dans cette école, un hypnologue est une personne ayant recu la certification de maître praticien en hypnose.

L'hypnothérapeute

Assemblage de hypno et de thérapeute, un hypnothérapeute est d’abord un thérapeute « qui soigne » par l’hypnothérapie. Le terme a donc une connotation car un thérapeute reçoit un patient qui a besoin d’être soigné.

En France, seul le corps médical, les psychologues, les infirmiers, les médecins dont les psychiatres (…etc.) sont habilités à soigner. De part l’absence d’encadrement légal du terme hypnothérapeute il peut y avoir une ambiguïté sur la qualification du praticien. Souvent ce dernier n’est pas du corps médical, en cas de doute posez lui la question.

Par ailleurs, cette information n’a d’importance que si le problème que le client apporte nécessite une connaissance médicale (ou psychiatrique). Par exemple, pour la gestion de la douleur, l’hypnothérapeute non médecin doit d’abord s’assurer que vous avez vu un médecin et que son accompagnement est en cohérence avec les prescriptions de ce dernier, il en va de votre sécurité. Pour des problèmes du quotidien ou si vous ne savez pas, posez la question. Pour cette raison, le cadre de l’échange et la déontologie de votre hypnothérapeute sont importants.

Alors hypnologue ou hypnothérapeute ? Les deux se valent puisque les termes ne sont pas réglementés. Pour trouver votre praticien il vous faudra d’autres critères, j’en donne ici.

Praticien en hypnose et hypnopraticien

Ces termes sont les plus récents des trois. Ils font référence à une certification obtenue, un praticien en hypnose est donc un individu qui a obtenu le certificat de « praticien en hypnose » de son école. L’hypnose n’est pas réglementé et il n’existe pas un organisme qui fasse référence (de manière unanime). Chaque école a donc des règles et des durées de cursus qui lui son propre. A la fin de ce cursus l’élève obtient un certificat. Chaque certificat n’a donc pas la même valeur et dépend du programme de l’école.

Praticien ou maître praticien en hypnose ? Le maître praticien est simplement le niveau de certification suivant le niveau praticien. Selon l’école et les cursus cette différence peut être importante ou non. Tout dépend des autres formations effectuées par le praticien.

Pour information, en PNL, un organisme indépendant (international) fixe des critères pour chaque niveaux (cf NLPNL). Deux praticiens en PNL auront donc des bases et des outils communs alors que deux praticiens en hypnose pourront avoir des compétences et des outils d’accompagnement très différents.

Petit histoire de sophrologues et de magnétiseurs

Pour la petite histoire, ces deux autres spécialités partagent une origine commune avec l’hypnose…

Sophrologue

Historiquement, la sophrologie est un autre nom donnée à l’hypnose. Son fondateur, Alfonso Caycedo, juge que l’hypnose est connoté et propose donc un nom différent pour rompre avec l’image et les préjugés de l’hypnose.
Par la suite, la sophrologie va être amené à évoluer vers sa forme moderne qui diffère donc en parti de l’hypnose.

La théorie du magnétisme animal

Dans ce dernier point, je ne parle donc pas ici du magnétisme et ne suis pas qualifié pour le faire. Je présente simplement une origine de l’hypnose moderne.

Mesmer propose la théorie du magnétisme animal ce qui rend le roi Louis XVI, sceptique. Il demande une étude scientifique sur le fluide magnétique. L’étude statut qu’il n’y a pas de base scientifique… Imagination ? Suggestions ? Vers 1840, James Braid propose les bases des suggestions en hypnose à partir des expériences de Mesmer.

Hypnopraticien, hypnothérapeute ou hypnologue ?​